CANTONALES - Molosmes: article de l'Yonne Républicaine

Publié le par Christine Burtin Lauthe

Continuant nos réunions publiques dans lesquelles vous avez l'occasion de décrouvrir plus en détail nos propositions et de nous interpeler directement, simplement et en toute franchise, Jean-Michel et moi étions comme prévu présents à Molosmes mercredi dernier.

L'Yonne Républicaine avait fait le déplacement à cette occasion, et s'en est fait l'écho dans son édition de samedi; en voici le retour:



undefined« Voter le changement »

Samedi le 01 mars 2008

Christine Burtin Lauthe, candidate du parti socialiste aux cantonales, et son suppléant Jean-Michel Frizon, enchaînent les réunions publiques. Ils ont présenté mercredi soir, à une petite dizaine d'habitants de Molosmes, leur programme. « Le conseil général, c'est 42 élus, dont 8 de gauche et 4 femmes. La diversité n'existe pas », assène Christine Burtin Lauthe, qui veut « proposer une alternative et un contre-pouvoir. »
Pour une politique d'insertion plus efficace, la candidate voudrait qu'élus, conseil général, associations coordonnent davantage leurs interventions. Sur le plan économique, elle estime que « le tissu artisanal et commercial disparaît parce qu'il n'est pas suffisamment aidé. Seulement 18 % des entreprises arrivent à trouver un repreneur. Le conseil général a fait un diagnostic sur ce problème de transmission mais n'est pas allé plus loin. » Concernant les ZAC en cours de création à Tonnerre, la candidate a fait part de son étonnement. « Quand on veut construire un hameau, on présente une maison modèle. On vend sur plan, après on construit car on répond à une demande.

Ici, on construit d'abord des m2. Et 40 % de l'enveloppe Vivendi est affectée à ces constructions. »

Le débat s'est révélé interactif. Les participants ont rebondi sur les propositions de la candidate en soulignant leurs préoccupations : cherté des maisons de retraite, absence de médecins de garde le week-end… « Si vous n'êtes pas dans la majorité départementale, comment allez-vous faire pour amener de l'argent au Tonnerrois ? », s'informe un habitant. Pour la candidate, « les bons projets qui font la démonstration de leur utilité pour l'ensemble du territoire, s'ils sont amenés par des gens de conviction, seront forcément écoutés. » Avant de conclure : « il faut voter utile, voter le changement dès le 1er tour. »


Publié dans Cantonales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article