CANTONALES - "Des faits", pour le candidat sortant

Publié le par Christine Burtin Lauthe

A vous tous.

Alors que le premier tour de ces élections cantonales approche, et que les positions des candidats sont maintenant claires pour toutes et tous, certaines déclarations du candidat sortant, M. Pianon, ne vous étonnent sûrement plus.

undefined Alors qu'au cours de ces dernières semaines nous n'avons eu de cesse, Jean-Michel et moi pour le canton de Tonnerre, Maurice pour Cruzy-le-Chatel, de vous faire nos propositions et de les détailler de manière concrète, d'écouter vos réactions et de nous en enrichir, M. Pianon s'est révélé adepte de l'esquive et du rideau de fumée.

Non content d'abreuver ses électeurs de banalités et de généralités dignes des plus médiocres pantouflards, ce cher monsieur se pense suffisamment à l'aise pour annoncer (à qui l'écoute encore) que les élections sont déjà pliées, et qu'en fin de compte nous serions tous bien malvenus de ne pas réélire un être aussi bienfaisant pour notre canton.

On peut comprendre que, se rendant compte du vide abyssal de son programme, il se soit finalement senti obligé de détourner l'attention des Tonnerrois, et de mettre en cause ceux qui n'étaient pas au pouvoir ces 7 dernières années, l'oppostion de gauche. Mis à part le mépris pour les électeurs que cela révèle, on peut comprendre sa stratégie.

Grand bien lui fasse.
Nous avons toujours privilégié jusqu'à présent une démarche positive dans cette campagne, centrée sur nos propositions, mais puisqu'il le faut, et puisque la démocratie le demande, que M. le conseill sortant nous permette (ou pas, ce n'est pas important) de lui mettre les points sur les "-i".


Rappel au Conseiller général sortant:
les faits sont là!

Contrairement à ce qu’écrit M. PIANON le 29 février, la CGT et la Gauche ont fait de multiples propositions pour le Tonnerrois depuis 2001 :

Thomson : La CGT a proposé que cette entreprise soit transformée en bénéficiant de l’espace, des cadres et des techniciens, pour récupérer les déchets électroniques dits « déchets marrons ». Cette proposition n’a pas été appuyée par le conseiller général UAY/UMP, Maurice Pianon, ni par le président du Conseil général. Seuls Alain Henry et les élus du PS ont défendu cette proposition fiable et pérenne. Aujourd’hui, cette entreprise implantée à 45 km de Tonnerre, est en pleine expansion. Belle occasion manquée !

Boues d’épuration : Nous avions fait la proposition de créer une usine pour traiter les déchets à partir de boues d’épuration : on pouvait récupérer l’énergie et aussi produire des engrais pour l’agriculture : 80 emplois étaient prévus. Comme une entreprise du Val-de-Marne, on pouvait produire des « granulas » que la société Lafarge était prête à acheter. Ce projet nous positionnait dans un secteur de pointe, l’environnement, tout en réglant une partie des problèmes de recyclage des déchets de nos communes. Cette proposition concrète n’a jamais été considérée par M. Pianon et nos élus de droite !

RoySol : Nous avons proposé de récupérer les locaux puisque l’appropriation des bâtiments dépendait de la création de 80 emplois et que seulement 43 existaient au moment de sa fermeture en 2007! C’est pourquoi nous dénonçons que 40% du budget Vivendi (prévus pour la création d’emplois) servent à la construction de bâtiments dans les zones industrielles de Tonnerre.

Maintien et re-développement des services de l’hôpital; recherche et exploitation d’énergies nouvelles dont la biomasse… Nos propositions ont l’avantage de diversifier les secteurs économiques pour que les Tonnerrois ne soient plus dépendants d’entreprises délocalisables.

Rappelons que le rôle d’un syndicat est d’alerter les politiques sur les difficultés des entreprises. Celui des élus politiques est de trouver des solutions, de porter des projets, de les faire aboutir. Notre conseiller général n’avait pas à voter des budgets qui allaient à l’encontre des intérêts du Tonnerrois.

Nous affirmons notre volonté de ne laisser passer aucune occasion pour développer le bassin d’emplois de notre territoire, en coordonnant les efforts et en mobilisant les ressources nécessaires.


Christine Burtin Lauthe

Candidate du Parti socialiste

Soutenue par le PCF

Tonnerre


Maurice Godard

Candidat soutenu par le PS et le PCF

Cruzy-le-Chatel

Publié dans Cantonales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article