CANTONALES - Vers l'avenir

Publié le par Christine Burtin Lauthe

undefinedDES CANTONNALES DE TONNERRE… VERS L’AVENIR

Christine a obtenu la confiance de plus de 35 % des Tonnerrois. L’appréciation qu’elle reçoit sur la rue, au marché, par téléphone, indique bien que son programme politique a semé l’espoir. Il faut poursuivre autrement, avec la société civile, car le canton de Tonnerre se meurt.

La population veut que les gens se remettent au travail, que revivent les villages et les quartiers de la ville-centre. Les femmes ont le goût de la parité maintenant qu’elles l’ont obtenue au conseil municipal de la ville de Tonnerre, à la faveur de la loi française. Les aînés sont de plus en plus isolés, faute d’activités et de services appropriés. Les jeunes rêvent d’être mis à contribution. L’économie doit être secouée. Christine a esquissé des projets qui ne demandent qu’à être réalisés. Elle sait comment mobiliser les vrais leaders. On peut faire confiance à cette future équipe-du-tonnerre !

Je quitte cette terre française avec le plaisir d’avoir connu des Tonnerrois-es déterminés à vivre. Je me suis fait des ami-es, grâce à Christine, que je voudrai revoir et faire connaître aux autres Québécois-es. Il y a ce magnifique patrimoine de la Bourgogne à explorer, d’autant plus que plusieurs familles québécoises y ont leur souche. Il faudra aussi venir célébrer les réalisations des Tonnerrois, que ce soit par le développement de coopératives et d’entreprises d’économie sociale ou dans le domaine du tourisme.

Ce serait chouette de participer à des activités pour favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes, telles que Christine crée présentement dans le milieu scolaire de l’Yonne. Selon son expérience et celle des Québécoises qui étaient au colloque La révolution inachevée, dans le cadre des Entretiens Jacques Cartier à Lyon en décembre 2007, les ados québécois et bourguignons vivent un même besoin de mieux comprendre les rôles féminin et masculin.

De nouveaux modèles devraient émerger des deux côtés de l’Atlantique. Pourquoi ne pas les faire partager par nos jeunes, leurs éducateurs et leurs parents ?

Je rentre au Québec avec l’esprit printanier : ce sera le temps des sucres pour aller marcher en forêt et faire nos réserves de sirop d’érable. Puis, on nettoiera le terrain pour que les fleurs puissent sortir de terre, dès la fonte des neiges.

Avec deux gouvernements minoritaires, au fédéral et au Québec, il y aura sans doute une campagne électorale dans les prochains mois ! Cette fois, Christine sera une conseillère expérimentée à consulter.


Louise Gagné

louisegagne07@videotron.ca




Publié dans Cantonales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article