POLITIQUE - Service aux Droits des femmes à la trappe ?

Publié le par Christine Burtin Lauthe

Le chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy, a présenté le 11 juin une troisième vague de 73 mesures arrêtées dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP). L’une d’elle est la révision du statut du Service des Droits des Femmes et de l’Egalité (SDFE) et, à terme, de sa disparition.


C’est pourquoi, le COLLECTIF « SERVICE DROITS des FEMMES en DANGER » vient d’adresser une Lettre ouverte à Madame Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargée de la solidarité auprès du Ministre du Travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité, publiée sur le site de l’Observatoire de la Parité et dont les signataires sont pour les politiques: Martine Aubry, Marie-Georges Buffet, Corinne Lepage, Ségolène Royal, Dominique Voynet, Laurence Rossignol…, et pour les chercheurs François de Singly (sociologue), Marie-Thérése Lanquetin (juriste, chercheure), Françoise Nallet (Directrice Générale « Retravailler »)…


J’avais fait un papier sur mon blog et dans l’Yonne Républicaine lorsque le gouvernement Sarkozy, au moment de sa création en mai 2007, envoyait un signe fort en nommant un nombre significatif de femmes à la tête de Ministères. J’avais aussi déploré le rattachement du SDFE à la Solidarité et le manque de moyens que cela augurait. Et bien, ça se confirme ! Ce service qui depuis 22 ans assure, quels que soient les gouvernements, la permanence et la continuité des actions en faveur des droits des femmes et de l’égalité se voit menacé par un gouvernement du « paraître et des coups permanents » qui nie le travail de terrain et de proximité nécessaire pour changer et faire évoluer les mentalités. Il ne jure que par la réduction des dépenses au dépend du Service qu’il se doit de fournir à toute la population. Eh oui, les femmes de notre société ont des droits et elles demandent que ce gouvernement les respecte. Que dit cette Lettre ouverte ? …aujourd’hui, dans le cadre de la révision générale des politiques publiques (RGPP), le Service des droits des femmes et de l’égalité (SDFE), service constitué d’une administration centrale et d’un réseau de déléguées régionales et de chargées de mission départementales, maillon essentiel de l’égalité entre femmes et hommes sur les territoires, voit ses missions diluées et sa disparition programmée.

Je vous invite à aller consulter cette Lettre et à la relayer dans vos réseaux.

http://www.servicedroitsdesfemmesendanger.org/

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article