Départementales : c'est pas nous, c'est elle!

Publié le par Christine Burtin Lauthe

Paru ce matin dans l'Yonne républicaine, l'explication du fait que je ne suis pas candidate officielle du PS pour ces élections départementales. Il semblerait que ce soit de ma faute. J'explique. 

D'après les réponses à la journaliste du 1er fédéral du PS de l'Yonne et du député de la 2 ème circonscription, il semblerait que "bêtement" je n'ai pas envoyé ma proposition au bon endroit c'est-à-dire à l'ACSY.

Depuis novembre et par trois fois, j'ai adressé par courriel la candidature du duo de femmes (PS, militantes, à jour de nos cotisations) à mon Parti, le Parti socialiste, et n'ai reçu aucune réponse. Silence total. Un accusé de réception, un coup de téléphone ou un courriel auraient pu m'informer de la marche à suivre. Mais non. Pourquoi ?

Je découvre dans cet article de l'Y.R que ce ne sont pas les instances du Parti socialiste (section, fédération, Conseil national, ...) qui valident les candidatures mais une association icaunaise dite "de gauche" qui a ce pouvoir. Qui lui a donné cette prérogative ?  A quel endroit des statuts du P.S il est écrit que l'ACSY désigne les candidat-e-s ? Qui de l'ACSY ou du Parti socialiste a ce droit ? C'est bien le Conseil fédéral du PS présidé par son 1er fédéral qui a bouté ma candidature en janvier que je sache ! Doit-on se cacher derrière "l'ACSY" quand on est socailiste pour être candidat ? Il fut un temps au PS de l'Yonne où des défenseurs des statuts se seraient levés pour les défendre et les faire respecter. Un-e militant-e doit sentir qu'il-elle est respecté-e dans son droit pour continuer à se battre et à défendre une cause qu'il-elle a choisi.  

 

J'attends demain, samedi 14 février et le point presse du Parti socialiste (ou est-ce l'ACSY ? ) pour découvrir qui va être candidate du PS sur le canton du Tonnerrois.A suivre...

 

    Article Y.R 13.02.2015

Publié dans Parti socialiste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article