Devenir élue : un projet d'actualité

Publié le par Christine Burtin Lauthe

Livre-M.Navarre.jpg

Je viens de parcourir le livre de Maud NAVARRE, docteure en sociologie, diplômée en 2013 de l’Université de Bourgogne.

Spécialiste en Egalité femme – homme en politique, elle vient de publier « Devenir élue – Genre et carrière politique » aux Presses Universitaires de Rennes (20 €). Son sujet est celui du « devenir élue » pour une femme et elle pose une question qui en intéresse plus d’une en ce moment d’élections départementales « Les femmes ont-elles les mêmes chances que les hommes de parvenir jusqu’aux plus hautes responsabilités électives ? » Vaste sujet qui l’a amené à enquêter en Bourgogne auprès des 2000 élu-e-s de cette Région en s’intéressant plus particulièrement à celles et ceux qui sont soumis-e-s aux lois sur la parité (communes de plus de 3 500 habitant-e-s).

            On pourrait croire que le mode de candidature des élections départementales de 2015 qui invite ou impose (c’est selon !) un duo femme – homme et une suppléance femme – homme va régler l’affaire et ouvrir un paysage d’égalité du fait de la parité. J’en doute ! Là où il y avait comme dans l’Yonne 16% de femmes élues au Conseil général, les prochaines élections vont non seulement réduire le nombre de cantons (de 42 à 21) mais faire passer à 50% le nombre de femmes élues. Une assemblée Chabadabada[i] dont l’exécutif sera paritaire et les présidences de commissions aussi ? J’attends de voir.

          Morceaux choisis (p60) « En outre, au sein de chaque assemblée, les positions ne se répartissent pas équitablement entre les femmes et les hommes. Un « plafond de verre » est perceptible. Les fonctions exécutives demeurent majoritairement masculine notamment celles de leadership…Ce premier mécanisme de limitation des parcours politiques se double de « parois de verre » qui conduisent à une répartition inégale des domaines d’action publique entre les femmes et les hommes intégrant les équipes dirigeantes…Elle montre que, malgré la féminisation quantitative des exécutifs, une inégale répartition des responsabilités politiques subsiste selon le sexe, voire se renforce ».         

       Pour me faire mentir, chiche que dans l’Yonne et en Bourgogne les vice-présidences des Assemblés départementales soient paritaires et que le vice-président aux finances ainsi que celui à l’urbanisme ou au développement économique soient des femmes ! Cela va sans dire qu’elles seront choisies pour leurs compétences de la même façon que le sont les hommes habituellement !  

               Ne boudons pas notre plaisir : Autant de femmes que d’hommes dans une assemblée d’élu-e-s du peuple, c’est à souligner. C’est un beau message de démocratie. Il a fallu en passer par la Loi, dommage. Grâce à cette nouveauté électorale, dans le duo elles sont élues à Egalité. Et ça, ça peut tout changer !     



[i] En référence au film de C. Lelouche « un homme et une femme »

Publié dans Départementales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article